Mercredi 17 octobre 3 17 /10 /Oct 01:50

haifa_nue2.jpg   haifa_nue.jpg   haifa_tez_tiz.jpg 

la célèbre chanteuse libanaise haifa wehbe se montre nue devant le public et devant la caméra (apparament un appareil photo de portable gsm) presque a poile

cette fois ci, haifa a battu ses recours dans le nudisme, et a preferer se montrer en doggy style position, c’était dans un piscine ou ielle pourtait un bikini qui cache a peine ses gros seins

Par fan de haifaa - Publié dans : vidéo clip haifa wehbe
Ecrire un commentaire - Voir les 116 commentaires
Mercredi 17 octobre 3 17 /10 /Oct 01:48

Chanteuses et actrices arabes avant et apres la chirurgie esthetique


Celebrities (Before & After) - video powered by Metacafe


Nancy AJRAM

LATIFA

May HARIRI

Pascal MICHAALANI

Rajaa BALMLIH

Haifa WAHBI

Eline KHALAF

Shérine

Hanane TOURK

Angham

Par fan de haifaa - Publié dans : divers
Ecrire un commentaire - Voir les 46 commentaires
Vendredi 1 juin 5 01 /06 /Juin 15:18

le vrai et le seul formulaire, c'est celui de l'état américaine
U.S. Department of State
Bureau of Consular Affairs
Electronic Diversity Visa Lottery


Formulaire d'inscription à la loterie américaine green card
 
l'adress url : http://www.dvlottery.state.gov/

la lottery (lotterie ) du green card (carte verte )  c'est quoi ?

Chaque année, le Gouvernement Américain distribue par tirage au sort 55 000 Green Cards dans le cadre du Programme de Diversification des flux migratoires. Cette carte est un visa permanent qui vous permet de bénéficier des mêmes avantages qu'un citoyen américain sans limite de temps, à l'exception du droit de vote.

Si vous voulez vivre, travailler, étudier, passer votre retraite ou créer une entreprise aux Etats-Unis :

Avantages du programme Green Card

- 55000 personnes obtiennent chaque année le droit de vivre, travailler, et étudier aux USA

- Votre conjoint ainsi que tous vos enfants âgés de moins de 21 ans obtiendront les même avantages que le candidat gagnant.

- Ce tirage au sort est un programme officiel du gouvernement Américain, approuvé par le Congrès.

- Vous aurez les mêmes avantages qu'un citoyen américain excepté le droit de vote.

- Vous pouvez doubler vos chances si vous êtes marié, et que vous participez séparément de votre époux(se)

Questions et reponses

* * Que se passe-t-il si je ne veux pas m'installer aux Etats-Unis immédiatement ?

Les avantages offerts par la Green Card vous restent acquis votre vie durant. En cas de réussite, vous devrez séjourner aux Etats-Unis au moins une fois dans l'année qui suit l'obtention de votre Green card , mais rien ne vous force à y rester longtemps si vous ne le désirez pas. Après ce séjour vous aurez toujours l'autorisation de quitter les Etats-Unis mais la durée de votre absence ne devrait pas dépasser la limite de 365 jours à chaque fois (il est possible de faire des exceptions pour que vous puissiez rester dans votre pays même pour 2 ans ou plus sans être obligé de retourner aux Etats-Unis. La Green Card reste valable).

Dans toutes les questions d'immigration vous aurez bien sûr à respecter les lois sur l'immigration. Nous serons heureux de vous donner tous les conseils nécessaires et vous assurons de notre entière assistance tout au long de ce processus si vous êtes parmi les gagnants.
* * Est-ce que je peux participer à ce programme si je suis déjà recensé dans une autre catégorie de demande de visa ?
Oui, bien sûr !! Votre statut actuel ne joue aucun rôle pour votre participation dans le tirage.
============

* * Existe-t-il une autre possibilité pour obtenir la Green Card ?

Normalement, il est presque impossible d'obtenir une Green Card, sauf si vous investissez 150 000 dollars dans une entreprise aux Etats-Unis ou si vous avez de la famille là-bas. Mais même dans ce cas là, la procédure peut durer plusieurs années (la durée d'attente pour des enfants adultes est actuellement 2 ans, pour les frères et sœurs des ressortissants américains plus de 10 ans). Ainsi, lorsque vous faites une demande de visa avec permis de travail, il vous faut fournir la preuve auprès des autorités américaines que vous ne prenez pas l'emploi d'un ressortissant américain apte à effectuer le même travail que vous. Cette méthode est peu sûre et demande de votre patron potentiel aux Etats-Unis de déposer une demande coûteuse auprès du Ministère du travail dont l'approbation peut durer jusqu'à 2 ans (si jamais la demande est approuvée !).

Bien sûr, vous pouvez aussi épouser un ressortissant américain mais vous risquez une punition sévère voire une peine de prison si les autorités américaines constatent que vous vous êtes marié pour des raisons autres que vos sentiments amoureux.

Pour les personnes qui n'ont pas de pétitionnaire aux Etats-Unis, l'obtention de la Green Card est pratiquement impossible sauf par l'intermédiaire du programme Diversity Visa Program
=====================

* * Comment le choix des gagnants de Green Card se fait-il ?

Tous les participants obtiennent un propre numéro de demande par le National Visa Center à New Hampshire. Après la date limite d'enregistrement un tirage au sort effectué par un ordinateur du State Department détermine les gagnants. Dans l'ensemble, 55.000 candidats et leurs conjoints et enfants seront recensés. Au cas où vous changez d'adresse, veuillez nous en informer pour que nous puissions vous contacter si vous êtes parmi les gagnants.
===================

* * Par quels moyens puis-je savoir si j'ai gagné la Green Card ?

Que les résultats soient positifs ou négatifs, vous les recevrez toujours chez vous, par courrier postal à l'adresse que vous nous avez indiquée lors de votre inscription. Si vous changez d'adresse, vous pouvez nous la communiquer par téléphone et votre dossier sera mis à jour immédiatement.
===========================

* * Pourquoi 100 000 personnes sont tirées au sort, et 55 000 uniquement reçoivent la GreenCard ?

Car parmi ces 100,000 personnes, il y a à peu près 20 000 personnes qui ne sont pas retrouvées (n'habite plus à l'adresse indiquée), d'autres qui ne peuvent justifier ni du Baccalauréat ou d'une expérience professionnelle, d'autres qui ont des maladies contagieuses, ou d'autres ayant fait de la prison. Au final, 55 000 personnes et leur famille(soient 200 000 personnes) obtiennent la Green card chaque année.
===========================

* * Y a t-il un âge minimum pour participer au tirage au sort ?

Il n'y a pas d'âge minimum pour participer à ce programme, mais le niveau scolaire et/ou l'expérience professionnelle requis disqualifient la plupart des personnes qui ont moins de 18 ans.
Pourquoi une loterie pour la délivrance de GREEN CARDS ?
Le Program « Diversity Visa » propose une opportunité d'immigrer aux USA aux personnes de pays dont la population est actuellement sous représentée aux Etats-Unis. Le Gouvernement Américain détermine son choix de pays éligible ou non en fonction du nombre total d'immigrants au cours des 5 dernières années, incluant notamment les regroupements familiaux de personnes déjà aux USA et les visas de travail (Work Permit).
Les personnes déjà aux USA peuvent-elles participer à ce Programme ?
Oui, notamment pour les personnes ayant un visa de courte durée, un visa étudiant, ou un visa de travail d'une durée déterminée.
============

* * Je suis fiancé. Puis-je mettre ma fiancée sur ma candidature à la loterie de GreenCard? Si je gagne, pourra-t'elle obtenir la carte verte ?

Non vous ne pouvez pas la mettre sur votre candidature. Aux U.S, en matière d'immigration, seul le mariage est reconnu. On ne peut jamais obtenir un visa de " couple " si on n'est pas marié. Sans exception.
Par contre, si vous gagnez votre carte verte, vous pourrez épouser votre fiancée le plus vite possible et vous préviendrez le Consular Center de votre changement d'état civil.
À ce moment, votre femme sera en droit d'obtenir une green card en tant que votre épouse. Attention, il faut être marié avant l'interview. Sinon, elle ne pourra plus avoir la carte verte : cela prendrait des années. Absurde, mais c'est ainsi.
================

* * C'est vrai que j'ai envie d'aller aux USA et j'ai essayé plusieurs fois d'avoir un visa mais je n'y suis pas arrivé.

J'avais pourtant trouvé du travail, mais mon employeur éventuel n'a pas voulu s'occuper de mes papiers. C'est décourageant !
Il est vrai que les USA ne déroulent pas un tapis rouge pour vous accueillir.
================

* * Quel est le pays d'ailleurs qui le fait ?

Si vous n'avez pas un père ou une mère ou un enfant de plus de 21 ans américains, que vous n'avez pas un diplôme universitaire ou un grand savoir faire dans un métier spécifique et, bien sûr, un employeur qui soit prêt à s'investir pour vous obtenir des papiers, vous n'avez pratiquement aucune chance de pouvoir aller travailler aux États-Unis. Votre seule chance, et comme toute loterie, elle est aléatoire, est de tenter la loterie.
Si vous la gagnez par la loterie, il vous suffit d'avoir un niveau d'études correspondant au bac ou avoir 2 ans d'expérience dans un métier qui nécessite 2 ans d'apprentissage. Il suffit aussi d'avoir une promesse d'embauche, qui est une simple lettre, ou de montrer que l'on peut vivre sans travailler. Je n'ai jamais connu personne parmi nos gagnants qui n'ait pas réussi à remplir ces critères.
Beaucoup ont gagné au cours de ces 10 ans passés et l'investissement étant minime, cela vaut la peine de la faire et de la refaire. L'obstination paye. 


Les principaux visas pour les Etats Unis

VISA E2 ou Visa d'investisseur

Durée de validité : 5 ans / renouvelable

Obtention relativement facile . Conditions d'obtention :
- Investir un montant substantiel dans une entreprise existante ou dans la

création d'une entreprise nouvelle - L'entreprise doit être un business actif

- Montant minimal : 60 000 à 80 000 $ - ce montant doit représenter au

minimum 50% de la valeur nécessaire pour montant l'affaire

Possibilité de faire venir avec l'investisseur 4 employés de même nationalité

VISA L1 ou Visa de transfert intra-entreprise

Durée de validité : un an renouvelable - Permet l'obtention de la Carte Verte
Le meilleur visa d'investisseur en vue de la GREEN CARD. Conditions :
- être employé par une société ou être gérant de votre société dans votre
pays d'origine ou l'avoir été au minimum 1 an durant les 3 années précédant
la demande du visa
- Créer une société aux Etats Unis ou se faire transférer dans une société
existante aux Etats Unis tandis que la société dans le pays d'origine reste
en fonctionnement après l'obtention du visa
Après un an possibilité de demander la GREEN CARD si l'entreprise aux
Etats Unis fait travailler au moins quatre personnes

VISA H1 B ou Visa pour professionnel qualifié

Durée de validité : 3 ans - Permet de demander la carte verte
Conditions d'obtention :
- Quatre années d'études universitaires ou 12 d'expérience professionnelle
dans le domaine en relation avec l'emploi que vous voulez obtenir aux USA
- Combinaison possible d'expérience professionnelle et d'années d'études
- Nécessité de trouver un employeur aux Etats Unis
Possibilité de demander la GREEN CARD une fois ce visa obtenu - c'est
l'employeur qui demande la GREEN CARD et non l'employé

VISA O 1 "pour aptitudes extraordinaires"

Domaines : arts, sciences, affaires, éducation ou sport
Si vous comptez parmi les meilleurs dans votre branche d'activité vous avez
la possibilité d'obtenir un visa O. Exemple concret : vous êtes un grand chef
cuisinier !

VISA P 1 pour athlètes et artistes reconnus au plan international

Ce type de visa concerne des athlètes et des artistes entrant en compétition
et qui sont reconnus au plan international

VISA PERMANENT /CARTE VERTE

Les demandes de visa permanent sont sponsorisées par des membres de la famille ou basées sur un emploi permanent aux Etats Unis

L'obtention de la Carte Verte est en général un processus long

Deux autres possibilités d'obtention de la carte verte :
- investir un million de dollars et employer au moins 10 citoyens américains
- tenter la Loterie : voir sur le site de l'Ambassade des Etats Unis

Par fan de haifaa - Publié dans : immigration usa
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 1 juin 5 01 /06 /Juin 15:15
bientot fini les etudes, vous devez donc faire un choix de vie
j'ai donc penser que ce dossier sera utile pour vous


Bienvenue sur la page des programmes de bourses de la Banque mondiale. Les programmes de bourses ont pour vocation de promouvoir la diffusion des savoirs et le renforcement des capacités dans les pays en développement.
Nous attirons votre attention sur le fait que chaque programme de bourses dispose de critères d'admissibilité spécifiques. Avant de déposer votre demande, n'oubliez pas de prendre connaissance de ces critères.

La maîtrise de la langue anglaise est un critère d'admissibilité fréquent. Certains liens, ci-dessous, dirigent de fait vers des pages en anglais. A titre d’exemple, le programme de bourses Robert S.McNamara est uniquement enseigné en anglais. Accessible aux personnes parlant couramment l’anglais, les pages relatives aux conditions d’admission et au dépôt de candidature de ce programme sont en anglais.

Voici une liste des programmes de bourses:


Le programme de bourses universitaires Japon/Banque mondiale
Le programme de bourses Robert S. McNamara
Programmes de partenariat
Le programme Margaret McNamara
Le réseau de développement global
Les bourses du Fond monétaire international

le programme JJ/WBGSP  Le programme de bourses universitaires Japon/Banque mondiale

Présentation

En 1987, un don du Gouvernement japonais a permis à la Banque mondiale de créer le Programme de bourses universitaires de la Banque mondiale, aujourd'hui connu sous le nom de Programme de bourses universitaires Japon/ Banque mondiale (JJ/WBGSP), pour financer des études de niveau maîtrise et au-delà dans des domaines en rapport avec le développement. Chaque année, le programme accorde des bourses à des ressortissants de pays membres de la Banque
mondiale afin qu'ils/elles puissent poursuivre des études de niveau maîtrise et au-delà dans des universités réputées, situées dans des pays membres de la Banque mondiale. Le Programme général, qui en est à sa 20e année, a attribué des bourses à 2 613 lauréats sélectionnés parmi près de 53 000 candidats. En outre, 969 bourses ont été attribuées dans le cadre des divers programmes de partenariat JJ/WBGSP, ce qui porte le nombre des lauréats à 3 582 au total.
Depuis le commencement du Programme, le Gouvernement du Japon a fourni plus de 152 millions de dollars au Programme de bourses. Le Programme vise à créer une communauté internationale de cadres hautement qualifiés actifs dans le domaine du développement économique et social. La Banque mondiale exige que les boursiers retournent dans leur pays d'origine à l'issue de leur cycle d'études, et qu'ils mettent leurs connaissances et compétences au service du développement économique et social de leur région et de leur communauté.

À compter de 1992, plusieurs programmes de partenariat ont été lancés, principalement en réponse à un besoin de programmes d'études de troisième cycle combinant rigueur académique et formation spécialisée aux aspects pratiques de l'élaboration des politiques. Ces programmes visent à préparer ceux qui les suivent à participer de manière efficace à l'élaboration des politiques dans leur pays et région du monde.

La Banque mondiale administre ce Programme par l'intermédiaire de l'Institut de la Banque mondiale (WBI). Les conseils pour l'orientation du Programme émanent du Comité directeur composé de trois Administrateurs et de cinq membres de la haute direction de la Banque. Le WBI dispose d'un secrétariat pour la gestion quotidienne de ce Programme.

Programme de bourses RSM - Le programme de bourses Robert S. McNamara

Background

The Robert S. McNamara Fellowships Program was established in 1982 by a resolution of the Executive Directors to "award fellowships for full-time study or research at the postgraduate level in fields related to economic development, to be carried out at a recognized institution in a Bank member country other than the applicant's home country". In December 1993, through a resolution by the Executive Directors whereby the Program was restructured, fellows were allowed to conduct their research in their home country. The award amount was fixed at US$7,500 to cover research costs through the twelve months fellowship period.

Funding for the Program was provided by US$1 million contribution from the World Bank and US$1.8 million from the governments of Bangladesh, China, India, Kuwait, Nigeria, Pakistan, Peru, and Yugoslavia. The interest from the endowment funds, almost US$200,000 a year, was used to sponsor about 16 scholars a year (US$142,000) and a workshop for the fellows in Washington, D.C. (US$50,000).

Since the inception of the Program in 1982, 247 fellowships have been granted to fellows from a pool of about 9,000 applicants representing all regions of the World Bank. The fellows have conducted research on a wide variety of topics in development related fields. The Program has achieved wide recognition, especially in developing countries, and has also become well known inside the World Bank, especially with recent efforts to link its research topics to the World Development Report (WDR).

The Program has supported a broad mix of fellows, ranging from promising young men and women on the threshold of their careers to some of the most distinguished thinkers in the field of development. The Program's alumni include a number of eminent academics, policymakers, and leaders of civil society. The Program's Tracer Studies reveal a strong application of McNamara research in subsequent research initiative of the alumni.

Nearly 170 research institutions from over 70 different countries have collaborated with the Fellowships Program. The Program has disseminated the research information through publications

While the Program provides support and encouragement to promising fellows, it has not been able to attract applicants with the highest potential who seem to be more interested in research associated with earning a degree.

Restructuring the Program into a Degree Program

A pragmatic approach to contribute to human resource development in developing countries, and contain administrative costs, would be to restructure the Robert S. McNamara Fellowships Program into a degree program. Because a full degree program is valued much more highly in developing countries, it will attract highly qualified candidates. This would require establishing a partnership program with one or more universities to offer a masters degree in public policy or development economics. A host institution would be required to jointly sponsor up to fifteen Robert S. McNamara fellows a year, funded by approximately US$200,000 from the Robert S. McNamara Fellowships Program and a matching grant from the selected institution.

The Program has been restructurated into a master's degree in public policy at Woodrow Wilson School of Public and International Affairs, Princeton University.

Selected scholars for the Academic Year:

Cohort 4      2006-2007

NN Name Country
1. Arogo, George Kenya
2. Kumar, Arvind India
3. Mohan, Kapil India
5. Thanalapathy, Ramachandran India

Cohort 3      2005-2006

NN Name Country
1. Ahuja, Arti India
2. Dzadzra, Anthony Selom Ghana
3. Le, Binh Quang Vietnam
5. Tandon, Alok India

Cohort 2      2004-2005

NN Name Country
1. Jha, Amit India
2. Kaluma, Timothy Mcharo Kenya
3. Naranjo Modad, Samira Mexico
4. Sinjani, Msangwa Jessica Zambia
5. Warriar, Rekha Gopal India
6. Wiafe, Kwaku Ghana

Cohort 1      2003-2004

NN Name Country
1. Bhatti, Zubair Pakistan
2. Govil, Manoj India
3. Govil, Pallavi India
4. Kouly, Michael Lebanon/Canada
5. Sahai, Sanjiv India
6. Xie, Qin China
Programmes de partenariat
 
Présentation

 
Le Programme de bourses universitaires Japon/Banque mondiale comprend également 11 programmes de partenariat avec des universités du monde entier. Ces partenariats permettent aux boursiers de recevoir une formation spécialisée dans des secteurs clés du développement, tels que la conduite de la politique économique et la gestion des infrastructures. Les programmes de partenariat s'adressent à des candidats au bon potentiel qui exercent déjà une activité dans le secteur public des pays en développement (banques centrales, ministères des finances ou du plan, par exemple). Tous ces programmes mènent à une maîtrise ou à un mastère :
  • Le premier programme (Gestion de la politique économique), a débuté à l'Université de Columbia, à New York (Etats-Unis) en 1992.
  • Deux autres programmes de gestion de la politique économique, lancés en 1994, ont été cofinancés par le Programme Japon-Banque mondiale et la Fondation ACBF (African Capacity Building Foundation), l'un pour les Africains anglophones proposé par l'Université McGill de Montréal (Québec, Canada) et l'autre pour les Africains francophones assuré par l'Université d'Auvergne - Centre d'études et de recherches sur le développement international (CERDI), à Clermont-Ferrand (France). En 1998, ces programmes ont été transférés à l'Université du Ghana, à Legon, à l'Université de Makerere, en Ouganda, à l'Université de Cocody, à Abidjan (Côte-d'Ivoire) et à l'Université Yaoundé II (Cameroun).

Cinq programmes sont proposés au Japon où tous les enseignements sont dispensés en anglais. Deux d'entre eux ont démarré en 1995 :

  • Un programme de gestion des politiques à l'Université de Tsukuba,
  • Un programme de gestion des infrastructures à l'Université nationale de Yokohama.

Deux autres ont débuté en 1996 :

  • Un programme de politique fiscale et de gestion à l'Université de Keio,
  • Un programme d'administration publique et de fiscalité à l'Université nationale de Yokohama.

Le dernier programme a commencé en 1997:

  • Il s'agissait d'un programme de politique fiscale et d'administration assuré par l'Université Saitama, qui a été remplacé par un nouveau programme sur les finances publiques dispensé par le National Graduate Institute for Policy Studies(GRIPS).

En outre:

  • Quatre programmes de gestion de la politique économique ont été ouverts en 1998 dans quatre universités africaines.
  • Un programme sanctionné par un mastère d'administration publique (MBA) en développement international est proposé depuis 1999 par l'Université Harvard.

Durée des études

La majorité des programmes de partenariat en cours avec les universités japonaises se déroulent sur une période de 24 mois. Le programme de l'Université de Columbia dure 15 mois et ceux des universités du Ghana, de Makerere, d'Abidjan et de Yaoundé II sont compris entre 15 et 18 mois. Certains programmes incluent parallèlement un stage de trois à quatre mois, obligatoire pour l'obtention du diplôme.

Comment déposer une demande de bourse

Pour tous les programmes de partenariat, les dossiers de demande de bourse doivent être retirés et retournés dûment complétés à l'établissement concerné.

  • Les Universités Columbia, Harvard et Keio et l'Institut GRIPS acceptent de nouveaux étudiants chaque année.
  • L'Université de Tsukuba et l'Université nationale de Yokohama admettent des étudiants une année sur deux.
  • Les quatre universités partenaires d'Afrique accueillent des étudiants tous les ans.

Le nombre de boursiers admis par promotion va de 5 pour Keio et le GRIPS à 15 pour Columbia et Harvard. Le nombre de candidatures par promotion oscille de 150 environ à plus de 400 pour l'ensemble des 11 programmes.

Comme le programme général, les programmes de partenariat sont financés par le Japon. La mise en place de nouveaux programmes de partenariat a donc des répercussions sur les ressources et la portée du programme général. Le Secrétariat est très heureux que le Gouvernement japonais continue à faire en sorte que le programme général et les programmes de partenariat se développent parallèlement

Par fan de haifaa - Publié dans : immigrer et etudier en europe
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Dimanche 1 avril 7 01 /04 /Avr 08:51
Un feu de broussailles a ravagé vendredi des collines au nord-ouest de Los Angeles, à quelques centaines de mètres des lettres "Hollywood", sans faire de victime ni de dégâts. L’incendie serait d’origine criminelle.

Le sinistre, près des studios de cinéma Universal et Warner, dans une zone escarpée entre Los Angeles et la vallée résidentielle de San Fernando, a brûlé 60 hectares et provoqué un impressionnant panache de fumée.
Les flammes se sont approchées à quelque 500 mètres des lettres "Hollywood" et d'une importante station de télécommunications. La fumée a aussi provoqué d'importants embouteillages sur les autoroutes urbaines à l'heure de pointe.
Deux adolescents de 16 et 17 ans soupçonnés d'avoir allumé le feu se sont rendus à la police et étaient interrogés en fin d'après-midi.
Les pompiers ont déployé six hélicoptères bombardiers d'eau et 200 de leurs hommes. "La plus grande partie du feu a été éteinte", a déclaré le porte-parole des pompiers de Los Angeles, quatre heures après le début des opérations.
Ce feu a éclaté alors que la sécheresse sévit depuis plusieurs mois à Los Angeles. Le premier trimestre est habituellement la période la plus pluvieuse de l'année dans le sud de la Californie. 
(Richard Vogel/AP)
 
lefigaro.fr
Par fan de haifaa - Publié dans : hollywood
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Jeudi 22 mars 4 22 /03 /Mars 01:18

Pour avoir arraché les yeux de sa femme avec laquelle il vivait à Nîmes et qui voulait divorcer, un Marocain de 31 ans a été condamné mardi par la cour d’assises du Gard à 30 ans de réclusion et à une interdiction définitive du territoire français.

En juillet 2003, une violente dispute avait éclaté entre Mohamed Hadfi et son épouse Samira Bari, 23 ans à l’époque, dans leur appartement d’un quartier populaire de Nîmes après que cette dernière eut refusé une relation sexuelle.

Dans un déchaînement de violence, le mari jaloux l’avait énucléé. Elle est aujourd’hui aveugle.

Le mari, mis en examen pour "acte de torture et de barbarie ayant entraîné une infirmité permanente", a pris la fuite en Allemagne où il a finalement été interpellé puis transféré en France.

L’avocat général Dominique Tourette avait réclamé une peine de trente ans de réclusion criminelle dont les deux tiers incompressibles, qualifiant l’accusé de "tortionnaire diabolique".

"C’est le résultat d’un mariage consenti et non choisi", a jugé l’un des avocats de Mohamed Hadfi. Me Jean-Pierre Cabanes a évoqué le fossé qui s’était creusé entre son client, venu du sud marocain, et sa jeune femme qui avait grandi en France, épousée lors d’un mariage arrangé par les familles. Il avait réclamé l’indulgence des jurés pour "un acte qui paraît procéder d’un malade mental".

Par fan de haifaa - Publié dans : actu maroc, mre
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 22 mars 4 22 /03 /Mars 01:14

ils sont tellement nombreux et nombreuse, je n'arrive même plus a les reconnaitre, la plupart disparu tres vite, et c'est n'importe quoi, trop de disons stars, trop maquillér même les mecs !!! c'est de la honte, c'est fini les jours de kazem et abdelhalim et les vrai stars, et puis c'est vraiment pas bon a entendre, ça fait mal aux oreilles, c'est de la polution soneur, on, doit interdir ça !!!

la plupart se base sur le visuel, rien a voir avec le chant et les paroles, la nudité tout simplement, je prefere voir ces clip en muet franchement

qcq vous en pensé ?!

Par fan de haifaa - Publié dans : stars arabes
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Vendredi 2 mars 5 02 /03 /Mars 02:27

top ten this week ( le top ten de cette semaine )

10 Pyaar Ke Side Effects
Producer: Pritish Nandy Communications Ltd  Director: Saket Chaudhary
Starring: Rahul Bose, Mallika Sherawat, Ranveer Shourey, Sophie Chaudhary


9 Umrao Jaan
Producer: J.P. Dutta  Director: J.P. Dutta
Starring: Abhishek Bachchan, Aishwarya Rai, Shabana Azmi, Sunil Shetty, Puru Rajkumar, Divya Dutta, Himani Shivpuri, Kulbhushan Kharbanda, and Ayesha Jhulka


8 Khosla Ka Ghosla
Producer: Savita Raj Hiremath & Ronnie Screwvala  Director: Dibakar Banerjee
Starring: Anupam Kher, Parvin Dabbas, Ranvir Sheorey, Boman Irani, Tara Sharma, Navin Nischol


Don - The Chase Begins Again
Producer: Ritesh Sidhwani / Excel Entertainment  Director: Farhan Akhtar
Starring: Shah Rukh Khan, Priyanka Chopra, Arjun Rampal, Ishaa Koppikar, Kareena Kapoor, Om Puri, Boman Irani, and Chunky Pandey
 

Jaan-E-Mann
Producer: Nadiadwala Grandson Entertainment  Director: Shirish Kunder
Starring: Akshay Kumar, Salman Khan, Preity Zinta, Anupam Kher, Aman Varma, and Soni Razdan


Krrish
Producer: Rakesh Roshan  Director: Rakesh Roshan
Starring: Hrithik Roshan, Rekha, Priyanka Chopra, Naseeruddin Shah, Sharat Saxena, Maninee Mishra


Dhoom 2
Producer: Yash Raj Films  Director: Sanjay Gadhvi
Starring: Hrithik Roshan, Abhishek Bachchan, Uday Chopra, Aishwarya Rai, Bipasha Basu, and Rimi Sen


Dor
Producer: Elahe Hiptoola  Director: Nagesh Kukunoor
Starring: Ayesha Takia, Gul Panag, Shreyas Talpade, Girish Karnad


Omkara
Producer: Kumar Mangat  Director: Vishal Bharadwaj
Starring: Ajay Devgan, Saif Ali Khan, Vivek Oberoi, Kareena Kapoor, Konkona Sen Sharma, Naseeruddin Shah
 

Lage Raho Munnabhai
Producer: Vidhu Vinod Chopra  Director: Rajkumar Hirani
Starring: Sanjay Dutt, Arshad Warsi, Vidya Balan, Boman Irani, Dia Mirza, Jimmy Shergill (S.A)

Par films hindi - Publié dans : Bollywood
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 2 mars 5 02 /03 /Mars 02:26

Durban, An Indian origin businessman and philanthropist here will stage a mammoth Bollywood fashion week in Mauritius in May.

Sharan Haricharan has invited top Bollywood stars for the show, the proceeds of which will be donated to child welfare in Mauritius, according to the Post newspaper.

"The idea behind the fundraiser came after I facilitated the involvement of my friend, fashion guru Haroun Hansrot, in the latest Durban-shoot of the film 'Race', which starred Saif Ali Khan," Haricharan said.

"We were pleased when Sameera Reddy agreed to get involved. She will donate her services free of charge for the cause. We tried to get Bipasha Basu involved as well, but she said her assignments over the next few months would be gruelling," the businessman said.

Apart from Bollywood stars, Haricharan and Hansrot also plan to rope in two models from KwaZulu Natal and a few talents from Mauritius itself.

The event is slated to take place in May at the plush seaside resort of Sugar Beach

from BollywoodWorld.com

Par durban - Publié dans : Bollywood
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 2 mars 5 02 /03 /Mars 02:22

BIOGRAPHIE :

Madhuri Dixit est née le 15 mai 1967 à Mumbai (Inde). Immense star au début des années 1990, certains ont vu en elle une réincarnation de l'actrice Madhubala. Elle s'est mariée en 1999 avec le Dr Sriram Nene, un chirurgien vivant aux États-Unis, avec lequel elle a eu 2 fils (le premier en 2003, le second en 2005).
Sa carrière débute en 1986 avec le film Abodh. Madhuri Dixit, alors top-model, n'envisage pas de s'investir sérieusement dans une carrière d'actrice. Mais deux ans plus tard, il n'est plus question de s'engager dans une autre voie : le film Tezaab la consacre auprès du public, émerveillé par la scène de danse (« Ek-Do-Tin ») dans laquelle elle s'illustre. Son ascension se poursuit avec Ram Lakham, Parinda puis Dil, film pour lequel elle obtient le Filmfare Award de la meilleure actrice.

La renommée de Madhuri Dixit est déjà bien établie lorsque sort le film Beta (1992) qui obtient 4 Filmfare Awards, dont ceux de la meilleure actrice pour Madhuri et du meilleur acteur pour son partenaire, Anil Kapoor. Interprétée voluptueusement par Madhuri, la chorégraphie sensuelle, voire érotique, associée à la chanson « Dhak Dhak Karne Laga (Mon cœur fait boum-boum) » est le sommet du film. Depuis, cette scène apparaît régulièrement dans le classement des 10 scènes les plus suggestives du cinéma indien. En 1993, l'actrice, que l'on surnomme désormais la « Dhak Dhak Girl », joue aux côtés de Sanjay Dutt dans Khal Nayak. Le film est une nouvelle réussite, mais déclenche également la controverse. Tout d'abord au travers de la chanson « Choli Ke Peeche Kya Hai ? (Que cache le corsage ?) » dont les paroles sont jugées subversives. Ensuite quand Sanjay Dutt est accusé d'avoir participé aux attentats du 12 mars 1993, ayant causé la mort de 257 personnes à Mumbai. Quoi qu'il en soit, Madhuri n'a jamais été aussi populaire et le succès du film suivant, Hum Aapke Hain Koun lui octroie, outre le statut d'actrice indienne la mieux payée, un Filmfare Award supplémentaire.

Raja (1995) perpétue le mythe de la « Dhak Dhak Girl », mais la roue tourne et le public commence à plébisciter d’autres actrices plus jeunes. Entre 1995 et 1998, les échecs s’accumulent, Mrityudand est bien accueilli par les critiques mais est boudé par les spectateurs, et seul Dil To Pagal Hai (1997) fait recette.

Madhuri Dixit se marie en octobre 1999. Elle n’abandonne pas pour autant sa carrière mais se fait plus rare sur les plateaux de tournage. En 2002, elle tient le rôle d’une courtisane dans le film Devdas, aux côtés de Shahrukh Khan et Aishwarya Rai. Son talent est unanimement reconnu.

 

FILMOGRAPHIE

Aaja Nachle (2007)
Hum Tumhare Hain Sanam (2002) .... Radha
Devdas (2002/I) .... Chandramukhi
Lajja (2001) .... Janki
Yeh Raaste Hain Pyaar Ke (2001) .... Neha
Gaja Gamini (2000) .... Gaja Gamini/Sangita/Shakuntala/Monika/Mona Lisa
Pukar (2000) .... Anjali
Aarzoo (1999) .... Pooja Nath
Wajood (1998) .... Apoorva Choudhury
Dil To Pagal Hai (1997) .... Pooja
Mahaanta (1997) .... Jenny Pinto
Koyla (1997) .... Gauri
The Death Sentence: Mrityu Dand (1997) .... Phoolva
Mohabbat (1997) .... Shweta Sharma
PremGranth (1996) .... Kajri
Rajkumar (1996) .... Rajkumari Vishaka
Yaraana (1995) .... Lalita/Shikha/Kavita Krishnamurthy/Johnny
Paapi Devata (1995) .... Reshma
Raja (1995) .... Madhu Garewal
Zameen (1995)
Anjaam (1994) .... Shivani Chopra
Hum Aapke Hain Koun...! (1994) .... Nisha Choudhury
Dil Tera Aashiq (1993) .... Sonia Khanna/Savitri Devi
Aasoo Bane Angaarey (1993) .... Usha
Khal Nayak (1993) .... Ganga (Gangotri Devi)
Phool (1993) .... Guddi B. Choudhary
Sahibaan (1993) .... Sahibaan
Zindagi Ek Juaa (1992) .... Juhi
Beta (1992) .... Saraswati
Dharavi (1992) .... Dreamgirl
Prem Deewane (1992) .... Shivangi Mehra
Sangeet (1992)
Saajan (1991) .... Pooja Saxena
Pratikar (1991) .... Madhu
100 Days (1991) .... Devi
Jamai Raja (1991) .... Rekha
Khel (1991) .... Seema
Prahaar: The Final Attack (1991) .... Shirley
Thanedaar (1990) .... Chanda
Sailaab (1990) .... Dr. Sushma Malhotra
Jeevan Ek Sangharsh (1990) .... Madhu Sen
Dil (1990) .... Madhu Mehra
Maha-Sangram (1990)
Deewana Mujh Sa Nahin (1990) .... Anita
Izzatdaar (1990) .... Mohini
Khilaaf (1990) .... Sweta
Kishen Kanhaiya (1990) .... Anju
Pyaar Ka Devata (1990) .... Radha
Vardi (1990) .... Jaya
Paap Ka Ant (1989)
Tridev (1989) .... Divya Mathur
Prem Pratigyaa (1989) .... Laxmi Rao
Ilaaka (1989) .... Vidya
Kanoon Apna Apna (1989) .... Bharathi
Mujrim (1989) .... Sonia
Parinda (1989) .... Paro
Ram Lakhan (1989) .... Radha Shastri
Dayavan (1988) .... Neela Velhu
Khatron Ke Khiladi (1988) (as Madhuri) .... Kavita
Tezaab (1988) .... Mohini
Uttar Dakshin (1987)
Hifazat (1987) (as Madhuri) .... Janki
Awara Baap (1987)
Mohre (1987)
Abodh (1986)
Swati (1986)


AWARDS

1991 : Meilleure actrice pour Dil (1990)
1993 : Meilleure actrice pour Beta (1992)
1995 : Meilleure actrice pour Hum Aapke Hain Kaun (1994)
1998 : Meilleure actrice pour Dil To Pagal Hai (1997)
2003 : Meilleure actrice dans un second rôle pour Devdas (2002)

 

REMARQUES

En fait je l'ai vu juste dans Devdas et dans quelques extraits d'autres films. Moi je la considere un peu comme Kajol, au niveau renommé. J'ai commencé a regarder les films des années 2000, et Madhuri c'est les plus les années 90 donc je peux pas trop savoir. Tout le monde me dit que c'est une grande actrice...C'est vrai que dans Devdas elle a un beau role mais Aish lui vole quand meme la vedette et niveau danse même si on a dit que c'était une danseuse professionelle, j'ai préféré Aish qui me paraissait plus souple. Il me semble que son mariage a été un mariage arrangé ? je la verrai plus dans des roles classiques. Et vous en pensez quoi de cette actrice ???

 

Par bolly stars - Publié dans : Bollywood
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus